Portrait-robot du bâtiment français

Nos ressources / Raphaelle

Combien la France compte-t-elle d’entreprises du bâtiment, quel est l’âge moyen de leurs salariés, dans quel corps de métier les artisans sont-ils les plus nombreux… ? On fait le point sur les derniers chiffres disponibles pour le secteur du BTP.

Les statistiques du secteur du BTP

 

 

La France compte plus de 620 000 entreprises du BTP employant près de 1,2 millions de salariés. Mais quelles sont leurs caractéristiques ? Pour les connaître, nous avons épluché les statistiques les plus récentes du secteur. Celles-ci sont issues de sources variées : observatoire de l’emploi de la branche, mais aussi organisations professionnelles ou organismes de recherche.

 

L’entreprise : une TPE de maçonnerie

 

Moins visible que les grands groupes internationaux, l’entreprise française du BTP la plus classique se révèle très modeste. L’entreprise-type : un entrepreneur exerçant seul dans le domaine de la maçonnerie ou des revêtements.

 

Le tissu des entreprises françaises du secteur est en effet avant tout constitué d’une part écrasante de TPE. Selon les chiffres de l’observatoire de la branche, 97 % des entreprises du BTP ont entre 0 et 9 salariés. Autre donnée : 70 % des entreprises ne comptent aucun salarié.

 

Les entreprises du secteur exercent en majorité dans le bâtiment : 94 % des entreprises relèvent de ce domaine, contre 6 % de celui des travaux publics.

 

Quant au domaine de spécialité, dans les entreprises de moins de 20 salariés, il concerne d’abord la maçonnerie (26 % des entreprises), avant la peinture et le revêtement des sols (21 %), l’électricité (13 %) et la plomberie (8 %).

 

Source : Observatoire des métiers du BTP

 

Le salarié : un ouvrier d’environ 40 ans

 

Le salarié-type de la construction est un homme, âgé d’une quarantaine d’année, exerçant la fonction de maçon ou d’ouvrier non qualifié.

 

Les études sur le secteur le montrent : le BTP demeure un monde d’hommes et de métiers opérationnels. Ses effectifs sont à près de 90 % masculin et composés à 66 % d’ouvriers.

 

La plupart des métiers du secteur s’exercent sur des fonctions de production (66 %). Parmi les métiers opérationnels qualifiés, celui de maçon est le plus représenté (11 % des salariés du secteur). Néanmoins une partie importante des effectifs (19 %) exercent des métiers divers de la production. Ceux-ci sont avant tout des ouvriers non qualifiés du gros œuvre et du second œuvre.

 

Sur le plan de l’âge enfin, le plus gros des effectifs du BTP se situe dans une tranche d’âge allant de 25 à 54 ans (80 % des salariés de sexe masculin). Parmi ceux-ci, un peu plus de la moitié (53 %) sont âgés de plus de 40 ans.

 

Source : Observatoire des métiers du BTP

 

 

Salaires, santé … : les autres chiffres du BTP

 

Découvrez d’autres statistiques, par grands domaines thématiques, concernant le secteur du bâtiment et des travaux publics.

 

Conditions de travail

L’intérim est très développé dans le secteur du BTP, où il représente 10 % de l’emploi salarié. Pour la majorité des emplois, le CDI reste néanmoins la norme. Dans les petites entreprises artisanales (moins de 10 salariés) notamment, on privilégie les contrats durables : seuls 13 % de leurs salariés étaient en CDD en 2016.

 

Quid de la rémunération ? En 2015, le salaire mensuel moyen net s’élevait à 2 062 € dans le secteur de la construction.

 

Sources : rapport de branche du travail temporaire ; chiffres-clés Capeb

 

Santé

Les salariés du BTP sont particulièrement exposés aux troubles musculo-squelettiques (TMS). Ceux-ci sont à l’origine de 94 % des maladies professionnelles recensées dans le secteur. Pour les accidents du travail, ils ont pour moitié pour origine des manutentions manuelles. Les lésions les plus répandues se situent au niveau des doigts et main (28 %), des jambes (25 %) et du dos (20 %).

 

Les chefs d’entreprises artisanales du BTP connaissent des problématiques identiques de santé. Ils sont 66 % à déclarer souffrir de douleurs articulaires et musculaires. S’y ajoute un stress important. Près de 60 % se sentent très souvent stressés et un tiers souffrent de troubles émotionnels. En cause : des rythmes de travail très intenses, une charge administrative importante et un déséquilibre entre la vie privée et professionnelle.

 

Source : IRIS-ST

 

Localisation de l’emploi

Sans surprise, l’Ile-de-France est la première région pour l’emploi dans le BTP. Elle concentre 20 % des entreprises et 16 % des salariés du secteur.

 

A sa suite, ce sont les régions situées dans la moitié sud de la France qui occupent les autres places du podium. Auvergne-Rhône-Alpes d’abord (12,5 % des entreprises et 14 % des salariés), puis Occitanie (11 % des entreprises et 8 % des salariés), Provence-Alpes-Côte d’Azur (11 % des entreprises et 7 % des salariés), et Nouvelle-Aquitaine (9 % des entreprises et 9 % des salariés).

 

Source : Observatoire des métiers du BTP

 

 

Publications recommandées
Nos ressources